En 1 clic

  • agenda
  • E-lettres
  • Inscription réunions
  • Espace membres
  • Sites thématiques

Autoconsommation collective en milieu rural

Étude en cours à Saint-Julien-en-Quint (26)

lundi 09 avril 2018

À Saint-Julien-en-Quint, petit village rural situé dans le Parc naturel régional du Vercors, les coupures de courant sont fréquentes pendant les tempêtes et peuvent avoir des impacts importants sur les habitants, notamment ceux qui utilisent des chambres froides ou des chaufferies bois. Pour trouver des solutions innovantes à ce problème, l’association Acoprev  a été créée par des élus et des habitants du village et s’est portée volontaire pour accueillir le projet pilote, dans le cadre du projet européen PEGASUS. Il s’agit d’étudier, sur la base de mesures de consommation électrique réalisées sur les bâtiments du bourg, la faisabilité de la mise en place d’un système d’autoconsommation collective basé sur une production d’électricité renouvelable locale.

AURA-EE, en charge du projet en Auvergne-Rhône-Alpes, pilote cette expérimentation. Le périmètre porte sur une quarantaine de bâtiments (consommation moyenne d’électricité de l’ordre de 190 MWh/an), tous raccordés au poste de transformation du bourg. Les bâtiments sont en grande partie résidentiels mais aussi tertiaires et agricoles et ont été instrumentés afin de collecter, pendant un an, les données de consommation des bâtiments, toutes les dix minutes.

Les mesures relevées, qui varient selon le compteur en place et l’accord donné par chaque propriétaire, sont réalisées par l’entreprise Omegawatt, directement depuis le tableau électrique du bâtiment (système Multivoies), ou au niveau du compteur (qui peut être électronique ou à disque). Quand cela s’est avéré pertinent, certaines charges électriques ont été équipées individuellement (par exemple, les ballons d’eau chaude). Les données de tension et de puissance sont envoyées par internet sur une plateforme de visualisation, et sont consultables sous la forme de graphiques (au pas de temps 10 minutes, voire 1 minute dans certains cas).

Les données collectées dans le cadre du projet serviront à modéliser le réseau et réaliser l'étude technico-économique d'un schéma d'autoconsommation collective sur le centre du village. Cette étude est réalisée par le cabinet NOVENER.


Plateforme de visualisation des données de tension et de puissance, exemple de graphique

Plateforme de visualisation des données de tension et de puissance, exemple de graphique

 


Le projet européen PEGASUS, qui a démarré il y a un an et se terminera mi 2019, a pour objectif d’approfondir les conditions de faisabilité de l’autoconsommation collective en milieu rural ou insulaire (« microgrids » locaux connectés au réseau électrique). À partir de la mise en place de sites pilotes dans 7 pays de la zone méditerranéenne, différents modèles économiques vont être évalués. Il en résultera des outils et méthodes permettant de faciliter la réplication de « microgrids » de ce type (modèle économique, modèle de cahier des charges, propositions de mesures de soutien etc.).

En Auvergne-Rhône-Alpes, ce projet est piloté par Auvergne-Rhône-Alpes Énergie Environnement. Il est cofinancé par Territoire Énergie Drôme, partenaire direct du projet.

Territoire Énergie Drôme</strong></p>

D’autres partenaires sont impliqués sur le suivi du site pilote de Saint-Julien-en-Quint : ARCOPREV, Parc naturel régional du Vercors, Pays Diois, ENEDIS

Pour en savoir plus :

 

 

 > Contact Auvergne-Rhône-Alpes Énergie Environnement

Noémie Poize - noemie.poize[a]auvergnerhonealpes-ee.fr