Webconférence Réseaux de chaleur : comment alimenter un hôpital et son quartier grâce aux énergies renouvelables ?, en ligne

le 27 février, de 11h à 12h, en ligne

Découvrez le témoignage de Tours Métropole Val de Loire sur la réalisation de son projet de réseau de chaleur et bénéficiez de l’expertise de Blandine ROBERT, Responsable Régionale Grand Ouest Bâtiment, énergies & climat du cabinet de conseil et d’ingénierie en développement durable Inddigo sur les bonnes pratiques pour développer un réseau de chaleur sur ton territoire.”

Dans le cadre de son Plan climat, la collectivité a souhaité implanter sur son territoire un réseau de chaleur d’envergure alimenté par une chaufferie biomasse permettant d’éviter l’émission de 19 210 tonnes de CO2 et d’alimenter notamment le CHU de Tours, des logements sociaux ainsi que des bâtiments publics.

Public cible

La conférence s’adresse à des maîtres d’ouvrages, plutôt publics, plutôt porteurs de la compétence réseaux de chaleur (donc EPCI) qui souhaiteraient mettre en place un réseau de chaleur sur leur territoire.

Elle répond aux questions que l’on se pose sur la mise en œuvre d’un tel projet : durée, modalités, difficultés à anticiper, bonnes pratiques, etc.

La Loi de Transition Énergétique pour la Croissance Verte (LTECV) a fixé des objectifs ambitieux à l’horizon 2030 pour le développement des réseaux de chaleur afin de palier l’utilisation des énergies fossiles. L’objectif est ainsi de multiplier par 5 les livraisons d’Énergies Renouvelables et de Récupération (EnR&R) par les réseaux de chaleur et de froid par rapport à 2012.

Des trajectoires de développement ambitieuses ont été définies dans la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE) publiée en 2019 qui fixe un objectif pour la chaleur de 24,4 TWh EnR&R livrés en 2023 et entre 31 et 36 TWh EnR&R livrés en 2028.

Apparus dans les grandes villes dès le XIXème siècle, les réseaux de chaleur et de froid ont su séduire : maîtrise du prix de l’énergie, réduction de la dépendance aux énergies fossiles, baisse des émissions de CO2, approvisionnement durable ou encore développement de l’emploi local.