Webinaire Les alternatives aux plastiques à usage unique dans les marchés publics - Incidences de la loi AGEC

le 11 décembre 2020, en ligne

Dans le cadre des travaux du RREDD  (Réseau régional sur l'éco-responsabilité et le développement durable) et dans le contexte de la loi AGEC du 10 février 2020 (contre le gaspillage et pour l'économie circulaire), AURA-EE a organisé un webinaire sur la fin des plastiques à usage unique dans les marchés publics et les alternatives possibles.

 Au programme :

  • Présentation de la loi AGEC en matière de plastiques (y compris à usage unique) & incidences sur les marchés publics
  • Identification des pratiques alternatives (définition du besoin, meilleures pratiques) et rôle des collectivités
  • Échanges sur les solutions existantes et la mise en œuvre d’initiatives à l’échelle des territoires
  • Initiatives européennes dans les domaines de la commande publique durable et de la gestion des déchets plastiques dans lesquelles AURA-EE est engagée (projets GPP Stream et PLASTECO)

Ce qu'il faut retenir :

Les collectivités se fournissent en produits en plastiques à usage unique tels que des contenants pour la restauration collective ou les services de traiteur, des bouteilles ou gobelets plastiques (pour les événements et dans les zones d’accueil du public) ou encore certaines fournitures de bureau.

Il n'est pas toujours évident de choisir la bonne alternative aux plastiques à usage unique. En effet, denouvelles matières portant les mentions « biosourcé », « compostable » ou encore « biodégradable » ne sont en fait pas recyclables et sont compostables seulement de manière industrielle. Ainsi, l'incinération et l'enfouissement demeurent souvent les seules solutions pour traiter ce type de produits. Il serait utile, pour conforter les acheteurs dans leurs choix, de disposer d'analyses des cycles de vie des différents matériaux proposés en alternative au plastique à usage unique.

Le réutilisable est la solution la plus vertueuse (verre, inox, etc.) mais nécessite une plus grande organisation pour le nettoyage de ces produits. Le contexte sanitaire actuel a renforcé ces difficultés, ce qui ne facilite pas la transition vers des produits réutilisables.

Des plans d’actions ambitieux sur la fin des plastiques à usage unique sont mis en place par certains acteurs publics comme la métropole de Grenoble (marché traiteur, marché de fournitures, question des bouteilles d’eau) ou la ville de Bordeaux.

 

La loi AGEC a de nombreuses incidences en matière de consommation. Elle promulgue notamment la fin des plastiques à usage unique d’ici à 2022, en privilégiant le réemploi et le recyclage dès le 1er janvier 2021. Désormais, 20 à 100 % des biens acquis devront ainsi être issus de produits réemployés ou recyclés, dans une liste de produits définis par décret.

 

 

[mise à jour le 02 avril 2021]