Efficacité énergétique des bâtiments : l’habitant, clé de la sobriété - La résidence ABC à Grenoble

15.12.2020

Au cœur de la Presqu’île scientifique de Grenoble, la résidence ABC est le premier bâtiment autonome de France. Pour atteindre les objectifs ambitieux de cette résidence tant en termes d’autonomie énergétique, d’économie de ressources que d’exemplarité environnementale, l’accompagnement des habitants s’avère crucial.

Le démonstrateur d’habitat durable ABC – Autonomous Building for Citizens –, réalisée par Linkcity et Bouygues Construction, est né en 2011 d’un projet de R&D. « Bouygues construction a imaginé un prototype de bâtiment autonome en énergie et en consommation de ressources. Le groupe s’est rapproché de la ville de Grenoble, pionnière sur les questions environnementales, qui a réservé un accueil favorable au projet. » relate Eric Bard, directeur général de Grenoble Habitat, propriétaire et bailleur de la résidence. Ce bâtiment pilote vise une autonomie annuelle en énergie de 70% (autoconsommation collective provenant de la ferme photovoltaïque située sur les toits du bâtiment, exploitée par GEG ENeR), une réduction de 2/3 de la consommation d’eau issue du réseau de ville et une réduction de 40% du volume des ordures ménagères. Pour atteindre ces objectifs, le bâtiment produit et stocke l’énergie et l’eau nécessaires à ses habitants. Outre les panneaux photovoltaïques, les eaux grises sont recyclées et réutilisées pour les toilettes, les espaces communs ou encore le potager. L’eau de pluie est récoltée, potabilisée et utilisée pour les logements. Livrés début septembre 2020 après 24 mois de travaux, les quelque 62 logements, dont 42 logements locatifs intermédiaires et 20 logements locatifs sociaux, sont à 90% habités à ce jour.


Les habitants, pierre angulaire du projet

L’implication des habitants joue un rôle moteur dans la réussite du bâtiment expérimental. Son fonctionnement optimal repose sur leur engagement et leur capacité collective à adopter de nouvelles façons d’habiter, de se comporter par rapport à l’environnement et de gérer le vivre ensemble. En ce sens, Grenoble Habitat a donné, à toutes les étapes du projet, une place centrale aux résidents. Cette démarche participative s’est concrétisée en amont à travers des réunions d’informations, des portes-ouvertes, des visites de logements témoins et des temps de découverte des installations pour sensibiliser les futurs habitants au concept. « Malgré un calendrier perturbé par la crise sanitaire, nous avons fait en sorte de maintenir le plus possible cette dimension d’accompagnement des habitants en organisant des webinaires et en créant une réelle dynamique entre les locataires. Notre objectif est de favoriser des comportements citoyens et durables axés sur la frugalité énergétique et environnementale », explique Eric Bard. « Le travail d’accompagnement se traduit par des actions concrètes proposées aux habitants. Par exemple, nous les incitons à participer au défi des familles à énergie positive ou au défi mobilité des ‘10 000 km autrement’ », précise Stéphanie Cochet, responsable communication de Grenoble Habitat.

Emergence d’une communauté d’habitants

Le travail mené avec les locataires avant et après leur arrivée a déjà permis de créer un premier socle de communauté autour de valeurs et d’un projet écologique partagés. « La dynamique a bien pris. Certains habitants sont très proactifs. Ils n’attendent pas que l’on impulse l’idée pour réfléchir, par exemple, à se constituer en association pour porter leurs projets ou créer des groupes d’échanges thématiques », raconte Stéphanie Cochet. Afin de nourrir la dynamique collective, de premières animations sur le thème des jardins partagés se sont tenues durant l’été 2020. L’accompagnement des usagers du bâtiment ABC se poursuivra au cours des deux prochaines années. Il prévoit notamment des sessions de formation pour la prise en main des équipements technologiques, des ateliers participatifs pilotés par les équipes de Grenoble Habitat et l’atelier Pop-Corn (assistance à maîtrise d’usage), des animations menées par l’association Cultivons nos toits dédiées aux 360 m² de jardins partagés, un showroom pédagogique expliquant le concept ABC et une application digitale qui permet de suivre en temps réel les consommations de son logement et le « comportement » de son immeuble.

"Il s’agit de faciliter l’émergence d’une communauté d’habitants, de les outiller pour leur permettre, à terme, de transmettre leurs connaissances et de générer une émulation entre pairs." Amélie Mariller, co-fondatrice de l’atelier Pop-Corn

 

Donner aux usagers les clés de l’autonomie

Outre la création d’une dynamique entre habitants, l’efficience environnementale du bâtiment ABC repose sur une série de technologies innovantes intégrées dans sa conception (isolant liège, béton bas carbone…) et dans la vie quotidienne des résidents (radiateurs à batteries Lancey, douches Hydrao connectées à recyclage, application de suivi des consommations, appareils électroménagers A+++...). Mais pour Amélie Mariller, co-fondatrice de l’atelier Pop-Corn, l’autonomie du bâtiment ABC passe avant tout par celle de ses habitants. « L’un de nos objectifs est de donner aux usagers les « clés » de leur lieu de vie. D’un point de vue technique, ils ont besoin de comprendre comment ça marche et de monter en compétences à travers des livrets pédagogiques ou des ateliers de prise en main. Cependant, l’approche d’assistance à maîtrise d’usage (AMU) que nous menons va bien au-delà de la seule technique. Il s’agit de faciliter l’émergence d’une communauté d’habitants, de les « outiller » pour leur permettre à terme detransmettre leurs connaissances et de générer une émulation entre pairs. L’autonomie visée ne réside pas seulement dans la compréhension des éléments techniques du Bâtiment ABC mais aussi et surtout dans la transmission des clés du vivre ensemble. C’est l’enjeu de l’AMU : impulser, accompagner mais aussi rendre autonome pour pérenniser. »

Les équipes de Grenoble Habitat suivront et analyseront pendant 5 ans le fonctionnement du bâtiment démonstrateur et les usages de ses habitants, avec l’appui du pôle expérience client et de l’observatoire des usages de Bouygues Bâtiment France Europe.