La règlementation nationale

La démarche d’adaptation, enclenchée au niveau national par le ministère de l’Environnement à la fin des années 1990, est complémentaire des actions d’atténuation. Elle vise à limiter les impacts du changement climatique et les dommages associés sur les activités socio-économiques et sur la nature. La France a mis en oeuvre au fil des ans un certain nombre de démarches :

 


L’enjeu régional : un climat globalement plus chaud nécessitant une adaptation des territoires

Au cours des 50 dernières années, le climat s’est réchauffé de +2°C en Auvergne-Rhône-Alpes, donnant lieu à des conséquences concrètes sur les territoires, et incitant les collectivités à développer des stratégies d’adaptation.

La région Auvergne-Rhône-Alpes est sensible aux effets du changement climatique pour deux raisons : l’une liée à ses caractéristiques géographiques, avec 67% du territoire régional en zone de montagne et plaines densément occupées, et l’autre liée à son économie basée sur la valorisation des ressources naturelles et paysagères : tourisme, sports de nature, agriculture…

Les actions d’adaptation ont pour vocation de gérer les conséquences du changement climatique, présentes et à venir. Cela implique de se préparer. Pour une collectivité, il s'agit de prendre conscience des conséquences des évolutions à venir pour son territoire et travailler à réduire sa vulnérabilité au changement climatique, à la fois sur les plans socio-économiques (agriculture, élevage, pêche, tourisme, etc.) et environnementaux (eau, air, sol, biodiversité).


Les dispositifs financiers pour l’adaptation des territoires en région

Région Auvergne-Rhône-Alpes

Au-delà de l’ensemble des politiques contribuant à l’adaptation au changement climatique et aux dispositifs « Energie » au service de l’atténuation, deux axes spécifiques ont été identifiés par la Région Auvergne-Rhône-Alpes dans sa stratégie environnement de juin 2018 : les risques naturels et la gestion de la ressource en eau.

Afin d’accompagner les territoires dans leur adaptation aux impacts du changement climatique, la Région a lancé les dispositifs suivants :

Agence de l'Eau Rhône Méditerranée Corse

L'Agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse propose trois appels à projets concernant :

Elle propose également mi 2020 un nouvel appel à projets Rebond eau biodiversité climat 2020-2021, pour accélérer le redémarrage des investissements dans le domaine de l’eau, en faveur des services d’eau et d’assainissement, mais aussi de la protection de la ressource en eau, de la restauration de la biodiversité et des milieux aquatiques, de la lutte contre les pollutions et des économies d’eau.

Agence de l'Eau Loire-Bretagne

L'agence de l'eau Loire-Bretagne propose, fin 2019, six appels à projet et initiatives pour un montant de 15 M€. Ils concernent :

  • la restauration des milieux aquatiques et humides en faveur des espèces menacées
  • les économies d’eau consommée pour s’adapter au changement climatique
  • la mise en place de filières agricoles favorables à l’eau
  • la biodiversité marine
  • la gestion durable de l’eau de pluie en milieu urbain
  • les paiements pour services environnementaux.

D'autres dispositifs ou d'autres organismes contribuent à l’adaptation au changement climatique. Seuls les plus spécifiques et transversaux ont été recensés sur cette page.