TIMS, le programme pour une mobilité durable et solidaire

Auvergne-Rhône-Alpes Energie Environnement est partenaire de TIMS, le programme pour une mobilité durable et solidaire, aux côtés de trois autres acteurs nationaux de l’inclusion sociale, de la mobilité et de la transition écologique et énergétique.

TIMS est un programme en faveur de l’écomobilité inclusive. Il a pour objectif le développement de mobilités plus propres et accessibles à tous, en France continentale et d’Outre-mer, par la sensibilisation et l’accompagnement au changement des individus et des territoires.

D’une durée de quatre ans, et financé par les certificats d'économie d'énergie, il est piloté par le CLER-Réseau pour la transition énergétique, en partenariat avec Mob’in – les acteurs territoriaux de la mobilité inclusive, Auvergne-Rhône-Alpes Énergie Environnement (AURA-EE) et le Réseau des agences régionales de l’Énergie et de l’Environnement (RARE).

L'agence Auvergne-Rhône-Alpes Énergie Environnement a acquis une expérience au cours des 6 dernières années à travers deux projets menés avec succès en région Auvergne-Rhône-Alpes : PEnD-Aura et PEnD-Aura+. Nous sommes heureux aujourd'hui de mettre au profit de TIMS, nouveau programme ambitieux, notre savoir-faire en matière d'accompagnement des territoires.

Didier Chateau, directeur d'AURA-EE

Une réponse aux multiples enjeux sociaux, écologiques et solidaires

TIMS vise à offrir des solutions d’écomobilité à des populations dites isolées, sans solution de mobilité notamment au regard de leurs capacités financières.

Le programme fait converger mobilité durable et mobilité solidaire en structurant le secteur de l’éco-mobilité inclusive. Principal enjeu : permettre à tous de se déplacer tout en réduisant l’impact écologique des transports

Quelques chiffres clés

  • 12 millions de Français déclarent rencontrer des difficultés pour se déplacer et plus de 50% déclarent ne pas pouvoir accéder à des transports collectifs.
  • 78% des habitants de commune rurales ne disposent que de leur véhicule individuel pour se déplacer et 25% des Français déclarent avoir abandonné un emploi ou une formation faute de moyen pour se déplacer.
  • Le prix du carburant a doublé en 10 ans et la voiture individuelle représente 90% des parts du budget mobilité des ménages hors Île-de-France.

L’absence de solutions de mobilités durables dans les territoires ruraux et périurbains génère des difficultés d’accès à l’emploi, aux soins, une perte de lien social et donc sur le long terme une forme de précarité.

Selon l'Observatoire national de la précarité énergétique (ONPE), un ménage peut être considéré en précarité énergétique « mobilité » lorsqu’il fait partie des 30% des Français les plus pauvres et qu’il consacre plus de 4,5% de ses ressources à des dépenses de carburant pour des trajets du quotidien : pour se rendre sur son lieu de travail et/ou son lieu d’étude, pour effectuer des achats, pour sa santé ou des raisons administratives. 

Dans le même temps, le transport est la première source d'émissions de gaz à effet de serre, dont plus de la moitié d’entre elles sont rejetées par les voitures. L’urgence sociale et climatique impose de construire des alternatives à la voiture individuelle accessibles à toutes et tous.

71 projets locaux accompagnés par 10 pilotes régionaux

Les résultats de l’appel à manifestation d’intérêt lancé en juin 2023 dans le cadre du programme Tims ont été dévoilés le 25 janvier 2024. 71 projets locaux en faveur de la mobilité durable et solidaire ont été retenus. En parallèle, 10 pilotes régionaux ont été désignés pour les accompagner.

Auvergne-Rhône-Alpes Énergie Environnement est l'un des 10 pilotes régionaux. Avec 14 projets lauréats du programme, Auvergne-Rhône-Alpes est la région la plus engagée.

     

    [mise à jour : janvier 2024]